Différence nutritionniste et diététicien, lequel choisir ?

Dans la majorité des cas, lorsque l’on souhaite avoir des conseils en matière d’alimentation, on se tourne vers un professionnel. Ce dernier peut être un nutritionniste, comme il peut très bien s’agir d’un diététicien. Souvent, on a tendance à confondre ces spécialistes. Seulement voilà, on risque de se tromper, car, ce sont deux professionnels et deux métiers bien différents même s’ils ont quelques points communs.

Effectivement, même s’ils interviennent dans le même domaine (alimentation), cela ne signifie pas pour autant qu’ils sont pareils, ou qu’ils exercent la même profession. Au contraire, leurs tâches, leurs missions et leurs rôles sont bien différents. Cette différence n’est pas seulement perceptible au niveau du travail qu’ils accomplissent, mais également au niveau de leur profil, de leur parcours professionnel, et voire de leur patient. Dans tous les cas, voici les différence nutritionniste et diététicien.

Nutritionniste et diététicien : une formation professionnelle différente

Avant toute chose, il faut savoir que le nutritionniste et le diététicien n’ont pas partagé le même banc à l’université. Cela signifie qu’ils n’ont pas suivi la même formation ou le même cursus universitaire. Déjà, si l’on souhaite devenir nutritionniste, il faut s’attendre à une étude de médecine de 6 ans. C’est la raison pour laquelle, on parle de médecin nutritionniste. À l’issu de ce cursus, il peut très bien spécialiser en endocrinologie-diabétologie.

Sinon, il est également possible de se suivre ses études pour avoir un doctorat en nutrition. Par contre l’etude dieteticienne n’est pas aussi longue, car il suffit de suivre une formation spécialisée de deux ans dans le secteur paramédical. Ici, on parle donc d’un professionnel de la santé, et non d’un médecin. Toutes personnes qui ont obtenu leur baccalauréat peuvent suivre ce cursus pour devenir diététiciens. Après les études, elles auront un Brevet de Technicien supérieur ou un Diplôme universitaire de technologie qui leur permettra d’accomplir ses tâches en toute légalité.

Les différences de mission entre ces deux professionnels

La différence diététicien et nutritionniste se poursuit dans le monde du travail. Comme ils n’ont pas poursuivi les mêmes études, leurs tâches ne sont pas pareilles, même s’ils ont acquis des connaissances approfondies sur l’alimentation. En tant que médecin, le nutritionniste est le seul à pouvoir diagnostiquer, dépister ou proposer un traitement contre une maladie liée à l’alimentation.

C’est l’exemple de l’anorexie, les troubles cardio-vasculaires, du diabète, de la goutte, des allergies, etc. Ainsi, comme tout docteur, il a le droit de solliciter des examens médicaux, ou encore de prescrire des médicaments à ses patients. Le diététicien ne peut pas agir ainsi. Il intervient généralement pour donner des conseils en matière d’alimentation. Il agit en quelque sorte comme un formateur auprès de ses patients. On peut donc solliciter son aide, si l’on souhaite adopter ou équilibre son régime alimentaire.

Il est aussi capable d’apporter son assistance pour fournir des conseils sur la cuisson ou les nutriments apportés par certains aliments. Et s’il détecte une maladie particulière, il n’hésite pas à conseiller son patient à consulter un médecin.

Les points de différence en matière de consultation

Grâce à son statut de professionnel de la santé, le diététicien peut très bien exercer son travail librement. Cela signifie qu’il est également libre de déterminer le prix de ses honoraires ou les frais de sa consultation. Ainsi, on pourrait dire que le tarif dépend de son lieu de travail, de sa spécialisation, et de la région. Mais, normalement, cela se situe entre 25 à 70 euros. Comme il n’est pas un médecin, les frais ne sont pas remboursés par la sécurité sociale.

Toutefois, si l’on se demande sur dietéticienne remboursement, il faut savoir que certaines mutuelles peuvent accorder quelques exceptions. Alors, n’hésitez pas à se renseigner. Par contre, si l’on souhaite consulter un nutritionniste, la sécurité sociale peut très bien rembourser les frais médicaux. En générale, prix de la consultation se situe entre 20 à 90 euros. Néanmoins, le tarif peut varier en fonction du statut du médecin, de l’hôpital, de la région dans lequel on vit. Sur ce point, il parait que les frais chez certaines régions sont plus chers que dans les autres. C’est la raison pour laquelle, il est toujours préférable de se renseigner.